Thérapie analytique : 


La thérapie analytique est construite comme un prolongement plus actuel et adapté, de la cure psychanalytique. Elle en conserve donc les bases théoriques et conceptuelles tout en s’orientant davantage vers la pratique.

La psychothérapie analytique implique la disparition du divan au profit de la disposition de fauteuils en face à face. Ainsi, contrairement à la cure psychanalytique, le patient voit l’analyste et vice et versa. 

Cet agencement permet au patient de ressentir l’attention spécifique et de faciliter les processus transférentiels puisque la vue de l’analyste intensifie les mécanismes identificatoires. 

Le face à face permet également à l’analyste de percevoir l’ensemble des communications verbales et non verbales (la psychanalyse se base uniquement sur la parole) et donc de mieux appréhender les différentes variations des affects. En ce sens, la thérapie analytique serait une évolution de la cure dans une dimension plus pratique à trois niveaux : une résolution plus directe des symptômes, une diminution de la durée et enfin un élargissement des indications. 

 " Il faisait en sorte que je le voie me regarder, me permettant ainsi de mieux me voir moi-même"  Serge Tisseron.

puzzle